3 tagged articles Mazda

Jänner Rallye 2015 17/01/2015

L'année rallye débute avec le traditionnel Jänner Rallye, du côté de Freistadt, en Autriche du 4 au 6 janvier 2015.

Première des dix manches du calendrier européen, le Jänner Rallye se dispute traditionnellement sur la neige, rendant ainsi cette épreuve particulièrement délicate.

Particularité pour cette nouvelle édition, avec les qualifications qui avaient lieu le dimanche, le rallye se disputait quant à lui en semaine, le mardi, jour de l'Épiphanie, étant férié en Autriche. 8)

Cette année, on retrouvait un parcours très classique puisque seule la spéciale 17/18 était modifiée, le reste étant identique à 2014.

71 équipages étaient inscrits pour cette manche d'ouverture de la saison 2015 du championnat d'Europe des rallyes.

Présent en Citroën DS3 R5, Stéphane Lefebvre débutait finalement la saison avec le numéro 2 suite à une modification. Robert Consani et Jean-Michel Raoux étaient également inscrits pour défendre les couleurs de la France.

Côté favoris, on comptait également les présences de Craig Breen, Kajetan Kajetanowicz et Alexey Lukyanuk.

Un temps pressenti, Robert Kubica n'était finalement pas présent pour défendre sa victoire acquise en 2014.

Autre absent de marque, le champion ERC en titre, Esapekka Lappi et l'équipe officielle ¦koda n'étaient pas présents en Autriche.

Invaincu sur ce rallye jusqu'à l'avant dernière spéciale, Kajetan Kajetanowicz commence néanmoins parfaitement la saison avec cette victoire. Pour l'anecdote, le polonais laisse filer le dernier chrono à Alexey Lukyanuk.

Le pilote de la Ford Fiesta R5 signe au passage sa deuxième victoire en ERC, la première remontant au Rajd Polski (Pologne) en 2013.

Non inscrit en ERC, l'expérimenté, avec pas moins de douze couronnes nationales à son actif :o , champion autrichien Raimund Baumschlager place sa ¦koda Fabia S2000 au second rang final, au terme d'un beau duel avec Robert Consani (Peugeot 207 S2000), lequel se console sans peine avec une probante deuxième place de la manche européenne acquise dès l'entame du rallye et qui constitue sa meilleure performance continentale à ce jour.

Après une remontée remarquable, Alexey Lukyanuk arrache la troisième place ERC sur la ligne d'arrivée à Jaromir Tarabus, la faute à un niveau de performance bien moindre de la part des pneus Michelin.

Longtemps installé dans le top 10 européen, Jean Michel Raoux lâche prise suite à des problèmes, de pression d'eau, rencontrées par la Ford Fiesta R5 qu'il étrennait pour la première fois en compétition.

Sorti dès la première spéciale, Craig Breen est le grand perdant du rallye.

Pénalisé par sa première position sur la route le premier jour, Stéphane Lefebvre qui se maintenait dans le top 5 ERC a été contraint à l'abandon suite à une mise hors-délais. La Citroën DS3 R5 du pilote français avait auparavant rencontré des problèmes de courroie d'alternateur.

Pour être complet, Vojtech Stajf (Subaru Impreza STi) remporte la catégorie ERC2 face au hongrois David Botka (Mitsubishi Lancer Evolution IX).

En ERC3, le polonais Ogryzek remporte cette manche. Le pilote de la Peugeot 208 VTi R2 devance finalement Simone Tempestini (Citroën DS3 R3T Max) de plus de quatre minutes. Klausz complète le podium avec sa Renault Clio R3.

Enfin, mon coup de chapeau (et de c½ur) ira au jeune (21 ans) Simon Wagner, qui place l'une des Mazda 323 GTR de l'équipe Race Rent Austria, une auto d'un autre âge (on parle d'un modèle produit entre 1992 et 1994 et ayant permis, comme déjà mentionné dans cet article, à l'italien Alex Fassina de remporter la Coupe FIA des pilotes des voitures de production 1993) mais, manifestement, toujours vaillante, à une belle sixième place absolue. ^^ (Classements)

Voici les meilleurs moments du rallye, filmés, sélectionnés et montés par:
Martin Kozmik et Foto Video Polt.
auxquels j'ajouterai ce florilège de passages des Mazda 323 GTR de l'équipe Race Rent Austria, aux mains d'autres pilotes et captés lors du Schneebergland Rallye 2013. Appréciez :) :

Tags : Championnat d'Europe - Rallye - Autriche. - Stéphane Lefebvre - citroën ds3 - pilote - Mazda - 323/Familia

«J'ai glissé, chef!» 06/01/2015

Play the video
C'est ce que pourraient s'exclamer, à l'image du soldat Pitivier dans «Mais où est donc passée la septième compagnie?» :D , les pilotes de toutes ces propulsions, alignées sur diverses épreuves allemandes et belges au cours de la saison 2011. Dans la mesure où cette glisse n'est pas outrancière (exception faite de la BMW Série 3 E36 à 1'02" dont le pilote confond manifestement rallye et drift :| ), qui s'en plaindra? ;)

Tags : Rallye - Allemagne. - Belgique - bmw e30 - M3 - BMW e36 - ford escort - Ford sierra cosworth - Lada - 2105 - Mazda - RX-7 - wankel rotary engine - Nissan 350Z - Nissan 370Z - opel manta - ASCONA - porsche 996 - 901

Petite parenthèse... 23/01/2013

Play the video
... le temps de vous faire partager cet aussi inattendu qu'enthousiasmant florilège de passages, captés au cours de différentes courses de côte disputées en Suisse durant la saison écoulée, de modèles du constructeur automobile japonais Mazda, à savoir les RX-7 (non pas une SA/FB, version ayant fait, au temps des Groupe B, une honorable carrière en rallye, ni une, médiatiquement surexposée, via les épisodes 1 et 3 de Fast and Furious et, par conséquent, idolâtrée des fanas de tuning, drift et autres runs sauvages, FD, mais bien une FC, connue des seuls amateurs du manga Initial D ou quasi), 323 (de trois générations différentes, regroupant ainsi les trois grands modes de transmission, à savoir propulsion, traction et intégrale. Il est à noter que les rallymen Grégoire De Mévius et Alex Fassina brillèrent, au volant de ces versions GTX et GTR à quatre roues motrices, en Coupe FIA des pilotes des voitures de production, remportant le titre en 1991 et 1993) et MX-5. Voyez plutôt ;) :

Tags : course de côte - Suisse/Switzerland - Mazda - RX-7 - wankel rotary engine - turbo - dump valve - 323/Familia - mx-5