6 tagged articles 16V

Ô Roméo! Roméo! Pourquoi es-tu... 23/09/2014

... Alfa? :D Ou plutôt «Alfiat», comme les «alfistes» les plus puristes (voire intégristes) surnomment les modèles conçus après la reprise de l'illustre marque milanaise par le géant turinois et partageant, parfois massivement, des composants avec des modèles Fiat et/ou Lancia et dont cette Alfa Romeo 155 $) , vu qu'il s'agit d'elle, est, avec son châssis identique à celui de la Fiat Tipo (commun également à la Fiat Tempra et la Lancia Dedra) et, pour sa seconde version (à partir de 1995), ses blocs-moteurs en fonte (alliage léger précédemment) d'origine Fiat, très représentative.

Voiture qui, malgré ses défauts réels (la finition n'était pas toujours excellente, loin s'en faut) ou supposés (la 155 abandonnait le schéma classique des modèles de la classe moyenne d'Alfa Romeo - moteur avant longitudinal et propulsion, avec boîte de vitesses et différentiel à glissement limité sur le train arrière pour répartir le poids de façon plus efficace - pour adopter une configuration avec moteur transversal avec boîte en bout de vilebrequin, roues avant motrices et suspensions à quatre roues indépendantes... ce qui fut considéré comme une «trahison» par la clientèle traditionnelle... et, personnellement, la plupart de mes références historiques, Mini, Volkswagen Golf I et, bien entendu, Wartburg 353, étant, tout comme ma Twingo et les Volkswagen Polo II et ¦koda Favorit l'ayant précédée dans mon garage d'ailleurs, des tractions, ne me dérange absolument pas, au contraire, même, n'étant pas de cette génération obnubilée par le drift :| ) me tient fort à c½ur avec sa ligne agressive, caractérisée par une calandre basse, des optiques avant très étroites, un arrière haut et massif et une ceinture de caisse haute et aux profondes rainures latérales
Ô Roméo! Roméo! Pourquoi es-tu...
Ô Roméo! Roméo! Pourquoi es-tu...
Ô Roméo! Roméo! Pourquoi es-tu...
Ô Roméo! Roméo! Pourquoi es-tu...
et ses motorisations à essence pleines de caractère. Coup de c½ur auquel sa bonne représentation dans l'univers de la fiction (la version 2.0 Twin Spark 16V, illustrée dans la seconde vidéo ci-dessus, ayant été fort utilisée par le détective privé Josef Matula et le premier maître de Rex, le commissaire Richard Moser, le premier cité ayant également tâté de la V6 et le second de la Q4 [doublée par une pétillante, voir la première vidéo du présent article ;) , 1.7 Twin Spark pour certaines figures que la transmission intégrale aurait mal supporté]) n'est, même si elle ne s'avéra, avec à peine 200.000 exemplaires produits entre 1992 et 1997, hélas guère payante :( , pas étrangère ^^ ... et qui me permettra de conclure sur l'autre mélodie, à part celle de son moteur quatre cylindres à double arbre à cames en tête et deux bougies par cylindre, que j'aurais aimé, que mon ami Mike nous en a présenté un exemplaire littéralement métamorphosé :o , à grand renfort de fibre et de haut-parleurs, inviter à bord de la 2.0 Twin Spark que j'ai été à deux doigts de racheter d'occasion il y a quelques années, en remplacement de la Favorit, à savoir la chanson «A good friend» de Kathy Sampson, qui fut le générique de l'une des deux séries télévisées ayant mis l'Alfa Romeo 155 à l'honneur et ici dans sa version complète:

Tags : Opinions Personnelles - Alfa Romeo 155 - Caméra embarquée - pays-bas - 16V - generique serie tv - série Tv - Série policière - policier - Berger allemand - vienne - Autriche.

À propos du Rallye Wartburg 2012 31/08/2012

Si le traitement réservé à mes voitures de prédilection (Wartburg 353 W, Subaru Impreza et, même si celle-ci n'est pas évoquée dans le texte, Mitsubishi Lancer Evolution) n'appelle pas de remarque particulière, je me permettrai une petite digression, le temps de revenir brièvement sur une auto que vous avez peut-être remarquée dans la troisième vidéo illustrant l'article le concernant, à savoir la version GTI de la Volkswagen Lupo (modèle déjà évoqué dans ces colonnes, voir ICI ;) ) dont voici, en action, un autre exemplaire préparé (dans un style qui n'est pas sans évoquer ce que l'on nomme, dans le monde du tuning, le «German Look») en vue de disputer des courses de côte en Suisse :
Si jamais vous vous demandiez ce que pourrait donner le mélodieux (à plus forte raison lorsqu'il est, comme ci-dessous, équipé d'un kit d'admission directe 8-p ) moteur 1.6 L à seize soupapes une fois monté dans une caisse encore plus légère que celle de la concurrente malheureuse, pour cause de coffre exigu et de tarifs prohibitifs, de ma très chère grenouille, comme celle, par exemple, d'une Trabant 601, ne cherchez pas plus longtemps, des passionnés de l'auto emblématique de la RDA l'ont fait :
Et, que j'évoquais, en début d'article, mes préférences, la Renault Twingo I dans tout ça, me direz vous? C'est vrai que cela fait quelques temps que je ne vous ai plus rien proposé à son sujet mais, en voici une, datant de 1995, bien dans le ton de ce billet car animée, non plus par sa motorisation d'origine, type C3G, d'une cylindrée de 1.239 cm³ mais bien, par un 1.8 L, provenant d'une Laguna et revendiquant, selon Samantha van Baarsen, sa créative propriétaire néerlandaise, un bon 110 chevaux :) :

Tags : course de côte - volkswagen - LUPO - german look - Suisse/Switzerland - TUNING - Caméra embarquée - Trabant - Swap - 16V - Admission - Allemagne. - RDA - renault - Twingo - laguna - FEMME - pays-bas

Twingo? 12/10/2011

Si les Renault Twingo R.S. R1 (pratiquement de série, mis à part les indispensables équipements de sécurité) et R2 (préparation du moteur par Sodemo, portant sa puissance à 160 chevaux, boîte SADEV séquentielle à crabots, différentiel autobloquant, roues et pneus de tailles supérieures, etc) sont en train, l'air de rien, de se tailler une belle réputation en rallyes, celle de voitures spectaculaires (merci la fougue des pilotes des Trophées dont elles font l'objet et, plus encore, ceux du championnat de France "Junior", réservé aux pilotes âgés de moins de 25 ans et dont la R1 est la monture unique), pour pas mal d'inconditionnels de la première heure (dont, ce n'est un secret pour personne, je fais partie), la "vraie" Twingo est et restera la première du nom, celle que beaucoup surnomment affectueusement "la grenouille" ou encore "Betty Boop". Passions, celle des rallyes et de la Twingo I, en rien incompatibles car, même si Renault n'a jamais cru bon de la faire homologuer auprès de la FIA, elle a fait et fait encore les beaux jours de la plus petite classe du Gr.F2000, la 11 (les plus hardis, comme Patrice Jeanblanc ayant osé la 12), aux mains d'amateurs passionnés et astucieux comme mes amis Nicolas Clabaut, Florent Fauvel (son blog) et Stéphane Villard (son blog - sa Twingo 16V aux mains de son ancien "papa") ou encore les deux équipages originaires de la région PACA (dont un du Vaucluse, comme Amandine :) ) que voici :

Jean-Paul et Anne Aumagy, qui rentrèrent leur 16V, à la décoration d'inspiration "Gordini" aussi évidente que du plus bel effet :) , au 101ème rang final :
Twingo?
et Gilles Faraud - Pascal Romero qui firent encore mieux en se classant en 78ème position:
Twingo?
du 2ème Rallye Régional de Vaison 2006, dont voici les meilleurs moments, dont des passages du second équipage :) :
qui vous emmène, ensuite, à bord de leur Twingo dans la vidéo ci-dessous ;) :

Tags : Rallye - Coupe de France - PACA - vaucluse - Vaison la Romaine (84) - renault - Twingo - 16V - f2000 - Caméra embarquée

À propos de 1.8 16V... 28/03/2011

... et de bilinguisme, le précautionneux (c'est la température de l'huile moteur que l'ordinateur de bord affiche et il a bien veillé à ce qu'elle soit supérieure à 90 °C avant d'entamer son accélération de zéro à 180 km/h) passionné ayant racheté cet exemplaire, équipé d'un pot catalytique (de là la puissance annoncée de "seulement" 129 ch), à un retraité allemand, âgé de 76 ans, étant flamand, voici la version sportive animée par un tel moteur d'un autre modèle de très grande diffusion: la Volkswagen Golf II GTI 16V:
connue aussi, sur le marché français, sous l'appellation GTI 16S, à l'image de cet exemplaire, datant de 1985, nous venant d'Alsace, du département du Bas-Rhin pour être précis, et dont la mécanique, si l'on peut douter du bien-fondé (voire de la réalité) de la préparation dont elle aurait fait l'objet, portant, selon son propriétaire, sa puissance de 139 à 180 chevaux (obtenus par le montage d'arbres à cames Groupe A, d'injecteurs d'Audi 200 et d'une ligne d'échappement complète en acier inoxydable, se terminant par un silencieux Remus), émet une sonorité des plus sympathiques (magnifiée par le pot sus-mentionné et l'admission dynamique via une boîte à air BMC en carbone) et nous rappelle que Volkswagen AG n'a pas produit que de bruyants et prétentieux (au point de dangereusement flatter l'ego de leurs proprios :| ) moteurs Diesel turbocompressés à injection directe, les fameux TDI:

Tags : volkswagen - golf gti - 16V - Belgique - flandre - 16S - Admission - Echappement - France - alsace - bas-rhin - Caméra embarquée

Et maintenant, une page de publicité... 14/12/2009

Click here

... avec ce spot délicieusement délirant :D , datant du printemps 2002, destiné à vanter la disponibilité d'une motorisation à seize soupapes sous le capot de l'irremplaçable Renault Twingo $) et invitant à se méfier des à-priori, le tout au son de la reprise de la célèbre chanson «Hey Joe» par le regretté Willy DeVille. :) Appréciez ;) :

Tags : Publicité - renault - Twingo - 16V - Musique ♫ - mariachi - Années 90 - Willy DeVille - Hey Joe