4 tagged articles Delecour

Rallye Grasse Fleurs et Parfums 2015 15/04/2015

Le 56ème Rallye Grasse Fleurs et Parfums, organisé par l'Association Sportive Automobile de Grasse, se disputait les 10 et 11 avril 2015 autour de Grasse dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ce rallye représentait un parcours total de 492,790 kilomètres, divisé en deux étapes et quatre sections, comportant huit épreuves spéciales d'une longueur de 146,450 kilomètres.

Il comptait pour le championnat de France 2ème division et était doublé par la 14ème édition VHC et la 9ème édition VHRS.

L'an passé, c'est Dominique De Meyer (Peugeot 206 WRC) qui l'avait emporté devant Lions et Casciani.

Cap dans le Sud-Est pour le championnat de France de 2ème division avec ce rallye Grasse Fleurs et Parfums et plus de 180 équipages (moderne, VHC et VHRS compris) attendus au départ.

Entre gestion du championnat et découverte du terrain, il était difficile de désigner un favori sur cette épreuve. Dominique De Meyer reste une référence mais les autres World Rally Cars et Franck Lions (Peugeot 207 S2000) pouvaient également briller.

Auteur de quatre scratches et leader depuis la troisième spéciale, Dominique De Meyer s'impose largement sur ce rallye de Grasse. C'est tout simplement la onzième victoire du pilote ajaccien sur cette épreuve!

Le pilote de la Peugeot 206 WRC devance les Kit Car de Fabrice Calascione (Peugeot 306 Maxi) et Frédérik Casciani (Renault Mégane Maxi).

Quatrième, Olivier Moni (Peugeot 206 XS) remporte son duel en F2000 face à Luc Pistachi (BMW 318 Compact).

Sixième, Christian Estienne (Porsche 997 GT3) gagne le Groupe GT alors que le Groupe N revient à Laurent Lacomy (Mitsubishi Lancer Evolution IX) et le Groupe R à Anthony Puppo (Peugeot 208 VTi R2).

Dans ce groupe, la dernière boucle a été marqué par l'abandon de Michaël Lobry (Mitsubishi Lancer Evolution X R4) bien placé pour marquer de gros points au championnat.

En challenge N2 Série, la première manche revient à Dorian Delagne devant Karl Pinheiro et Pierre Vernet (tous sur Peugeot 206 XS). (Classements)

Du côté des petites classes et équipages, si pas amis en tout cas, bien sympathique, on notera la seconde place en F2000-12, au 19ème rang final, de Jean-Michel et Christel Chol sur leur Simca Rallye III. :)

En VHC, enfin, François Delecour (Audi Quattro) s'impose largement devant Jean-Louis Berr (Porsche 911 SC) et Jacques Lions (Ford Escort MK2). (Classements VHC)

Voici les meilleurs moments du rallye, filmés, sélectionnés et montés par:
Video2rallye83 (Simca à 8'30") et rivierarallynet (équipage Chol à 5'43").

Tags : Championnat de France - Coupe de France - Rallye - PACA - Alpes-Maritimes - GRASSE (06130) - GRASSE (06520) - José Barbara - Mini Cooper S - Delecour - audi quattro - vhc - pilote - simca rally3 - f2000

Rallye Monte-Carlo 2015 09/02/2015

Rallye Monte-Carlo 2015
Le rallye Monte-Carlo ouvrait la saison du championnat du monde des rallyes 2015, du 19 au 25 janvier.

Quinze spéciales réparties sur quatre jours de course étaient donc au programme de cette 83ème édition pour un total de 356,16 kilomètres de secteurs chronométrés.

Petite innovation en 2015, pour l'épreuve jugée, par beaucoup comme la plus difficile, avec l'instauration du Rallye 2 (règle permettant à un concurrent ayant abandonné de repartir le lendemain avec une pénalité, appliqué sur les deux premières étapes seulement).

En comparaison à 2014, le parcours était revu à 75% avec notamment une journée inédite pour le vendredi dans les départements des Hautes-Alpes et de l'Isère. Le passage dans le Champsaur était bien sûr un hommage à Sébastien Ogier, originaire du village de Forest-Saint-Julien.

Le dimanche, trois spéciales étaient finalement au programme avec un seul passage dans le Turini alors que le chrono de Col St-Jean / St-Laurent faisait office de Power Stage.

L'an passé, c'est Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC) qui l'avait emporté devant Bryan Bouffier et Kris Meeke.

96 équipages étaient engagés pour cette manche d'ouverture du calendrier WRC 2015. Si l'édition 2011 avait atteint un tel nombre en IRC (110 engagés), il faut remonter à l'édition 1998 pour trouver une liste supérieure en quantité en WRC.

18 WRC étaient donc au départ, avec les confirmations des engagements de Henning Solberg, Martin Prokop et Yuriy Protasov.

Inscrit sur une manche du calendrier, Sébastien Loeb arborait le numéro 4 sur ses portières.

Comme annoncé, trois Porsche 911 GT3 étaient au départ du rallye avec François Delecour, Romain Dumas et le triple champion de Belgique Marc Duez.

Quatorze voitures de la catégorie R5 étaient inscrites auxquelles s'ajoutaient sept Super 2000.

Avec 88 représentants pilotes et copilotes, la France est évidemment le pays le plus représenté. Quarante équipages 100% français étaient d'ailleurs au départ!

Parmi ces 88 représentants, on comptait évidemment sur Sébastien Ogier, Sébastien Loeb, Bryan Bouffier, Sébastien Chardonnet et Jean-Michel Raoux en WRC.

En WRC2, Stéphane Lefebvre avait fort à faire face à Quentin Giordano, Julien Maurin ainsi qu'Eric Camilli.

En Junior/WRC3, Quentin Gilbert partait favori grâce à son expérience face à l'allemand Christian Riedeman. Après des débuts remarqués en Alsace, Yohan Rossel faisait également son retour en WRC3.

Grande nation du rallye, la Finlande ne comptait que trois représentants, ce qui constituait le même nombre que de monégasques! :o L'Italie était le deuxième pays le plus présent sur la liste avec 23 représentants.

Pour cette 83ème édition du Monte-Carlo, le WRC accueillait un invité de marque au départ : Sébastien Loeb.

Longtemps leader malgré un ordre de départ délicat, le nonuple champion du monde a vu ses espoirs de victoire s'envoler dans la huitième spéciale. Dès lors, Sébastien Ogier s'est retrouvé esseulé à la première place et a pu assurer sa 25ème victoire en WRC.

Derrière le français, on repart sur les mêmes bases que l'an passé avec des Polo dominatrices et un nouveau triplé. Auteur d'un rallye très sage, Jari-Matti Latvala signe ainsi son meilleur résultat sur un Monte-Carlo, le finlandais pourrait bien prendre sa revanche dans trois semaines en Suède.

Non nominé au championnat constructeurs, Mads Østberg a assuré pour terminer la quatrième place devant deux Hyundai qui terminent à plus de trois minutes de la victoire. Au moins, les deux pilotes se seront amusés dans un duel jusqu'à l'arrivée mais cette première partie de saison s'annonce très longue pour les voitures coréennes.

En apprentissage au Jänner Rallye, Stéphane Lefebvre aura mené le WRC-2 de bout en bout et débute la saison de la meilleure des manières. Auteur d'une touchette dans l'avant-dernière spéciale, Eric Camilli «échoue» à la quatrième place, Quentin Giordano à la sixième.

En JWRC/WRC-3, Quentin Gilbert a atomisé la concurrence, remportant cette manche avec deux minutes d'avance. À noter la très bonne dernière journée de Yohann Rossel qui a signé deux scratchs le dimanche.

En RGT, François Delecour l'emporte largement après avoir signé neuf scratchs en quatorze spéciales.

À noter la 17ème place de Matthieu Margaillan, premier pilote non prioritaire de ce Monte-Carlo. (Classements)

Du côté des petites classes, on notera la seconde place en RC5 (70ème absolue) de Vivian Cuguillère et Dimitri Smid (Renault Twingo RS R1), équipage dont la route était ouverte par Olivier Dornier et mon amie Amandine Leydier. :)

Voici les meilleurs moments du rallye, filmés, sélectionnés et montés par:
videos2rallye26.com, SudRallye, MrDidimimi, Rallye-Addict.com, romromrallye et RallyShowTimes.

Tags : championnat du monde des rallye - Rallye - Monte carlo - France - PACA - Hautes-Alpes - Isére (38) - champsaur - Ogier - latvala - VOLKSWAGEN POLO 2010 - sebastien loeb - Meeke - mads ostberg - sebastien chardonnet - Stéphane Lefebvre - Quentin Gilbert - citroën ds3 - Delecour - Romain dumas - porsche 997 - Thierry Neuville - sordo - Hyundai I20 WRC - FEMME - pilote - renault - Twingo RS (2008)

Rallye Monte-Carlo 2014 24/01/2014

La saison 2014 du championnat du monde des rallyes a débuté au rallye Monte-Carlo du 14 au 19 janvier 2014.

Pour cette 82ème édition, le parcours avait été complètement revu pour un programme de «seulement» trois jours.

Après un «shakedown» près de Gap, les concurrents affrontaient une première étape de six spéciales dans les Hautes-Alpes et la Drôme. Deuxième journée de cinq spéciales avec l'énorme morceau de Vitrolles et ses 49 kilomètres à disputer par deux fois. Enfin, la dernière journée était plus classique avec notamment deux passages dans le Turini.

68 équipages étaient présents pour cette 82ème édition du rallye Monte-Carlo avec notamment quatorze World Rally Cars dont Bryan Bouffier et François Delecour (Ford Fiesta RS WRC) qui tentaient de s'immiscer au milieu des officiels.

À noter que l'on ne retrouvait pas de mentions du Qatar ou de Ford pour l'équipe M-Sport. En WRC-2, Julien Maurin (Ford Fiesta RRC) était le favori face à un plateau assez modeste pour cette première manche de la saison.

Comme chaque année, de nombreux amateurs français s'attaquaient à ce rallye mythique notamment dans les classes R3 et R2.

Sous l'eau et dans le brouillard, Sébastien Ogier remporte cette 82ème édition, son premier succès en WRC au Monte-Carlo.

Après avoir effectué un mauvais choix de pneus jeudi matin, le français a dominé peu à peu la concurrence.

Face à lui, seul Bryan Bouffier (Ford Fiesta RS WRC) a pu rivaliser. Le pilote drômois signe un résultat fantastique pour sa deuxième apparition au niveau mondial. :)

Étonnant troisième, Kris Meeke réalise le début de saison idéal pour emmagasiner de la confiance dans cette nouvelle aventure. Même constat pour Mads Østberg qui a signé un rallye très sage et compte bien jouer la gagne en Suède dans trois semaines.

Finalement cinquième après un rallye très mouvementé, Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC) se console avec le gain de la Powerstage pour seulement deux dixièmes.

Auteur d'une prestation anonyme ici, Mikko Hirvonen a pris le départ de l'ultime spéciale avec plusieurs minutes de retard à cause d'un problème d'alternateur. Finalement, le finlandais a rapidement du s'arrêter et abandonne les points de sa sixième place.

C'est finalement le débutant Elfyn Evans (Ford Fiesta RS WRC) qui hérite de cette place après un rallye plein de sagesse pour une première expérience au Monte-Carlo.

En WRC-2, c'est Yuriy Protasov (Ford Fiesta R5) qui s'impose face à une concurrence très réduite.

Du côté des deux roues motrices, Sébastien Chardonnet termine à une superbe onzième place sur la nouvelle Citroën DS3 R3 Max alors que Franck Sias rentre dans le top 15 avec sa Renault Twingo R2. (Classements)

Voici les meilleurs moments du rallye, filmés, sélectionnés et montés par:
videos2rallye26.com, SudRallye, MrDidimimi et lukeharvey2006.

Tags : championnat du monde des rallye - Rallye - Monte carlo - France - PACA - gap - Hautes-Alpes - Vitrolles - Rhone-Alpes - Drôme (26) - Ogier - latvala - VOLKSWAGEN POLO 2010 - mads ostberg - sebastien chardonnet - citroën ds3 - Mikko Hirvonen - Delecour - ford fiesta wrc

Rallye Monte-Carlo 2012 31/01/2012

Épreuve dont c'était la 80ème édition et qui retrouvait, après une parenthèse de trois ans en IRC, le championnat du monde des rallyes, dont c'était la manche inaugurale, disputée du 17 au 22 janvier dernier entre Valence (Drôme) et Monte-Carlo (via, entres autres, le mythique col de Turini) et que l'on pourra résumer en paraphrasant ce vers du poème (passé à la postérité pour avoir été brillamment mis en musique et chanté par Georges Brassens) de Paul Fort intitulé Le Petit cheval: «Tous derrière et lui devant», "Lui" étant bien évidement Sébastien Loeb, qui l'emporte, sur sa Citroën DS3 WRC, devant les revenants Daniel «Dani» Sordo (MINI John Cooper Works WRC) et Petter «Hollywood» Solberg (Ford Fiesta RS WRC). [Classement complet]

Résumé du rallye par l'ACM:


Si on sera indulgent concernant l'abandon précoce de mon jeune (23 ans) et plus que prometteur compatriote Thierry Neuville, celui-ci n'ayant pas d'autre prétention cette année que d'apprendre le WRC et le pilotage d'une World Rally Car, comme il a la classe et l'humilité de l'admettre lui-même, on n'en dira pas autant de «l'autre Sébastien», qui a encore fait l'étalage de toute sa vanité et de son (in)intelligence de course tout juste digne d'un champion de parc industriel de run sauvage en signant des exploits aussi ponctuels qu'inutiles avant de très violemment sortir de la route (pour la neuvième fois en dix-sept courses %) ).

On saluera, par contre, la belle prestation d'ensemble des pilotes français avec François Delecour (6ème, du haut de ses 49 printemps et pour son unique rallye de l'année... et qui sera d'ailleurs le dernier de Dominique Savignoni, son copilote, à qui «Freine tard» a tenu à rendre hommage en lui cédant le volant de la Fiesta pour l'ultime spéciale), Pierre Campana (7ème sur la seconde MINI officielle), Bryan Bouffier (15ème), Cédric «Bob» Robert (17ème et vainqueur du Groupe R) et Sébastien Chardonnet (19ème et longtemps en lutte avec le précédent cité). Et l'on adressera un coup de chapeau aux petits équipages de la Supercoupe Suzuki Swift et/ou féminins, comme Romain Fostier et Ophélie Abchiche (46èmes), Charlotte Berton et Cathy Derousseaux (48èmes) ou encore la charmante pilote anglaise Louise Cook (54ème et dernière... mais quand même aussi deuxième PWRC sur sa Ford Fiesta ST (en) ;) ), d'avoir rallié l'arrivée, ce qui est, n'en déplaise à certains, le but premier d'un rallye!
Louise Cook
Rallye Monte-Carlo 2012

Vidéo de présentation, trouvée sur son site perso (uniquement disponible en anglais, malheureusement):

Tags : championnat du monde des rallye - Monte carlo - France - PACA - Alpes de Haute Provence - Hautes-Alpes - Alpes-Maritimes - Rhone-Alpes - Ardèche - Drôme (26) - sebastien loeb - Thierry Neuville - Cédric Robert - citroën ds3 - sordo - Mini Cooper S - Solberg - Delecour - ford fiesta wrc - Ogier - Skoda Fabia - sebastien chardonnet - renault clio r3 - Charlotte Berton - Suzuki Swift - FEMME - pilote - Rallye - Royaume-Uni - ford fiesta st